Banques: revue de presse

Avatar de l’utilisateur
Medialux
Site Admin
Site Admin
Messages : 1328
Inscription : 26 mars 2017 18:24
Contact :

20 avr. 2018 15:57

Bienvenue sur la nouvelle rubrique consacrée à la revue de presse concernant des faits saillant relatifs au monde bancaire.

Avatar de l’utilisateur
Medialux
Site Admin
Site Admin
Messages : 1328
Inscription : 26 mars 2017 18:24
Contact :

20 avr. 2018 16:01

AWP via romandie.ch, publié le 20 avril 2018 a écrit :
Deutsche Bank admet un virement erroné de 28 milliards d'euros


Image




Deutsche Bank a viré fin mars par inadvertance un montant de 28 milliards d'euros dans le cadre d'une opération financière de routine, un cas sans précédent illustrant les failles informatiques de la première banque allemande.

L'erreur s'est produite le 16 mars quand Deutsche Bank a effectué un virement vers un compte propre détenu auprès de la chambre de compensation Eurex de l'opérateur boursier Deutsche Börse, mais pour un montant erroné, a indiqué un porte-parole de la banque à l'AFP.

L'opération n'a pas impliqué de "contrepartie" externe et devait représenter un montant très inférieur à celui viré en réalité, non communiqué par la banque.

Ce genre d'erreur comptable se produit au quotidien, mais en l'espèce, le montant erroné est très inhabituel et dépasse même la capitalisation boursière de la banque proche de 24 milliards d'euros.

L'incident, intervenant peu de temps avant l'éviction du britannique John Cryan à la tête de Deutsche Bank, le 8 avril dernier, a été rapidement réparé et aucun préjudice financier n'a été subi, assure la banque.

L'épisode soulève néanmoins de nouvelles questions sur l'efficacité de la gestion des risques et des contrôles au sein de la banque, que M. Cryan s'était fait fort d'améliorer dès son arrivée en 2016, après avoir fustigé l'état "minable" de l'informatique.

Un nouveau soubresaut s'est produit mercredi quand la banque a annoncé le prochain départ de la responsable de l'informatique et des infrastructures, Kim Hammonds qui avait intégré le directoire en 2016.

La dirigeante américaine était sur la sellette depuis qu'elle avait qualifié la banque de "compagnie la plus dysfonctionnelle" pour laquelle elle ait jamais travaillé, selon ses propos relayés fin mars par la presse et qu'elle n'a pas démentis.

Depuis deux ans, la banque a réduit le nombre des systèmes d'exploitation internes de 45 à 32, mais reste encore loin de l'objectif de n'en avoir plus que 4 à l'horizon 2020.



(©AFP / 20 avril 2018 12h56)

Source de l'article
Commentaires et débats sur Darwins.pro

Avatar de l’utilisateur
Medialux
Site Admin
Site Admin
Messages : 1328
Inscription : 26 mars 2017 18:24
Contact :

23 avr. 2018 08:06

AWP via romandie.ch, publié le 23 avril 2018 a écrit :
UBS gonfle son bénéfice d'un cinquième au premier trimestre

Zurich (awp) - La grande banque UBS a dégagé au premier trimestre 2018 un résultat nettement amélioré en rythme annuel, grâce notamment à une baisse des charges. Dans l'activité stratégique de gestion de fortune, la masse sous gestion a stagné malgré une collecte favorable. La capitalisation de la banque s'est quelque peu érodée.

Le bénéfice net trimestriel s'est inscrit à 1,51 milliard de francs, en hausse de 19,3% sur un an, indique UBS lundi. La hausse atteint 16,7% pour le résultat avant impôts, à 1,97 milliard.

"Nous avons connu un bon départ au premier trimestre 2018, avec des résultats qui soulignent une nouvelle fois la force de nos activités diversifiées", déclare le directeur général (CEO) Sergio Ermotti, cité dans le communiqué.

Le produit d'exploitation a gonflé de 2,2% à 7,70 milliards de francs, alors que les charges d'exploitation ont reculé de 2,0% à 5,73 milliards.

Les avoirs sous gestion au niveau du groupe se sont fixés à 3155 milliards, en léger recul (-0,8%). La division Global Wealth Management a enregistré des afflux nets d'argent de 19 milliards, contre 13,8 milliards au quatrième trimestre 2017.

En comparaison à fin décembre, la banque a vu son ratio de fonds propres durs s'étioler de 0,7 point de pourcentage à 13,1%. Le ratio de levier est passé à 3,76% de 3,69%.

UBS s'attend à un ralentissement saisonnier de l'activité de la banque d'affaires et de la gestion de fortune au deuxième trimestre. Les coûts de financement, notamment pour la dette à long terme, s'avèreront également plus élevés, prévient l'établissement zurichois.

Le résultat du deuxième partiel devrait néanmoins permettre à la grande banque d'atteindre ses objectifs stratégiques et financiers, assure le communiqué, sans toutefois fournir davantage de précisions.

fr/ol

(AWP / 23.04.2018 06h52)

Source de l'article
Commentaires et débats sur Darwins.pro

Verrouillé
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité