Investir oui mais comment ??

Avatar de l’utilisateur
Medialux
Site Admin
Site Admin
Messages : 301
Inscription : 26 mars 2017 18:24
Contact :

06 juin 2017 17:21

Si comme moi, vos compétences en ingénierie financière vous paraissent un peu légères pour choisir entre Mandelbrot et Markowitz, cette file est faite pour vous :mrgreen:

Entre la cointégration et l'achat des Darwins au doigt mouillé, tentons la voie médiane...

Bien que si les matheux nous mettent à disposition des beaux tableaux Excel près à l'emploi, on va pas cracher dessus non plus ;-)

Après près de 18 mois d'investissement sur Darwinex, je suis en mesure d'affirmer que le pifomètre semble un peu limité comme outil.

Donc mon idée c'est de faire de l'empirisme organisé.

Admettons que mon capital, dans un premier temps, soit de $ 10'000.--

Darwinex permet un investissement initial minimum de $ 200.-- avec des augmentations par paliers de $ 25.-- ce qui nous offre une très grande granularité dans les possibilités d'investissement.

Avec un capital de $ 10'000.-- je peux théoriquement acquérir 50 Darwins au maximum.

Donc le curseur des possibilités va de $ 10'000.-- sur 1 Darwin à $ 200.-- sur 50 Darwins.

J'entends bien que les matheux peuvent me fournir l'investissement statistiquement idéal pour chaque Darwin d'un portefeuille par exemple de 20 Darwins AAA à ZZZ.

Sauf que paradoxalement cela me semble trop basique. En effet dans mon esprit un portefeuille doit contenir plusieurs catégories de Darwins. Et chaque catégorie est appelée à répondre à des règles différentiées.

Le noyaux dur, constitué de valeurs sûres, une allocation à risque, pour des nouveaux Darwins dont ont espère un fort potentiel malgré un track-record limité, etc.

Si on admet que l'allocation de capital par ligne du portefeuille peut beaucoup varier, par exemple de $ 200.-- à $ 2'000.--, établir par avance un nombre prédéfini de lignes semble n'avoir que peu de sens.

D'un autre côté, mon expérience empirique me fait dire qu'un portefeuille trop diversifié est remarquablement stable, mais stable dans les deux sens, et consommateur de frais de performance rien que pour rester à l'équilibre.

Voilà pour le cadre.

BlackOut
Membre
Membre
Messages : 16
Inscription : 04 juin 2017 04:04
Contact :

06 juin 2017 17:49

Bien que si les matheux nous mettent à disposition des beaux tableaux Excel près à l'emploi, on va pas cracher dessus non plus ;-)
Je vais essayer de faire un peu de ménage dans mon excel et d'automatiser certaines actions en VBA puis je partagerais volontiers la feuille excel que j'ai créée pour mon étude de portefeuille.
Donc mon idée c'est de faire de l'empirisme organisé.
J'ai pour projet de lancer plusieurs portfolio prochainement, j'attends simplement de comprendre 2-3 trucs qui m'échappent encore notamment pour le calcul des monthly returns et je publierais tout ça.
Le noyaux dur, constitué de valeurs sûres, une allocation à risque, pour des nouveaux Darwins dont ont espère un fort potentiel malgré un track-record limité, etc.
C'est également une idée que j'ai eu, construire par exemple un portefeuille constitué à 80% de Darwins sûr (exemple THA, etc...) et 20% de Darwins dits "pépites" qui ne pourront être sélectionné de manière mathématique puisque leur historique sera trop court et donc pas significatif ... Je vais creuser l'idée !

Avatar de l’utilisateur
Olandeer UXXAR
Actif
Actif
Messages : 55
Inscription : 12 avr. 2017 10:56

07 juin 2017 09:35

Pour investir sereinement ou plutôt selon on terme ÉQUITABLEMENT, il faudrait SAVOIR de manière quasi certaine le risque du darwin sur diverses unités de temps.

Car avant de penser profit, il faut parler risque !

Les distributions des rendements (en % du K) journalières et hebdomadaires nous indiquent déjà quelques pistes notamment en observant les extrêmes négatifs.

Un darwin AAA qui a perdu UNE fois 4% en une journée (distribution journalière) pourrait donc réitérer cette perte journalière. Un darwin BBB qui a perdu UNE fois 2% .... donc le risque d'investir sur AAA DEVRAIT être deux fois plus fort que sur BBB donc pour répartir un risque équitable, il faudrait investir deux fois moins sur AAA que sur BBB (à condition que le portefeuille ne soit constitué que de ces deux darwins).

La première difficulté pour moi est de répartir le poids si le portif est constitué de plus que deux darwins et/ou de risque daily différents. Je ne pars que d'un premier comparatif sur le risque par jour. J'arrive à rien faire sur excel.

La seconde difficulté est de s'assurer au maximum que ce qui est VU comme le Daily Loss Limit le reste ad vitam eternam !!! Et quoi de mieux que de s'apercevoir que la daily distribution n'est pas gaussienne (en forme de cloche, de "D") mais donc que le Dll soit RÉPÉTITIF formant un pic de distribution.
On pourra donc s'attendre à retrouver au fil des jours cette perte qui devient quasi MAXIMALE. Ainsi on peut même projeter la perte maximale hebdomadaire (5*Dll) voir mensuelle. Alors que si le Dll n'est que de 1 ou 2 fois, il y aura bcp plus de chance que le stratège déraille est étende sa distribution gaussienne (c'est le principe même !!).

Je prêche pour ma paroisse, oui ! Mais à y réfléchir, quel investisseur ne rêverait-il pas de connaitre son risque maximal par jour, par semaine etc ?

Mais revenons à la constitution du portif: Comment répartir des darwins à risque différents pour LISSER un même niveau de risque journalier ?

Exemple le plus SIMPLE:
AAA= Dll à 4%
BBB= Dll à 2%

K=1000$
AAA= 333$
BBB= 667$

En gros avec cette répartition, si le même jour AAA et BBB perdent au Dll (à condition d'être un Dll fixe comme je préfère, donc prédictif) le portif perdra 4%, le Dll du portif !!

Je peux donc au final prédire quasi sur (si darwin non gaussien) le Dll de mon portif, une panacée.

Qui peut faire un excel des répartitions de K par darwin? En rentrant comme variables:
1- Le K de départ et évolutif au fil des perf
2- Le Dll de chaque darwin
Une mauvaise herbe est une plante qui a maîtrisé toutes les compétences de survie, sauf celle d'apprendre à grandir dans le rang... Je suis une Mauvaise Herbe!


Image


Image

Avatar de l’utilisateur
Medialux
Site Admin
Site Admin
Messages : 301
Inscription : 26 mars 2017 18:24
Contact :

16 juin 2017 15:19

Olandeer UXXAR a écrit :
07 juin 2017 09:35
La première difficulté pour moi est de répartir le poids si le portif est constitué de plus que deux darwins et/ou de risque daily différents. Je ne pars que d'un premier comparatif sur le risque par jour. J'arrive à rien faire sur excel.
Je trouve ton argument du 'DLL' tout à fait pertinent.

Cependant, à mon avis, si c'est un point à prendre en compte dans le calcul du poids de l'allocation des différentes lignes du portefeuille, ce n'est pas le seul.

Et on pourrait aussi arguer que l'équilibrage du risque 'technique' est un point important mais pas le seul.

La corrélation est un gros sujet par exemple. En fait je devrais dire LES corrélations. En effet il faudrait des outils permettant de modéliser la réaction de l'ensemble du portefeuille à la survenance de certains évènements.

Au risque de me répéter, l'avenir est aux Robo Advisors. Donc un outil informatique capable d'analyser et de mémoriser des centaines de valeurs pour chaque Darwin, et dont les puissants algorithmes seraient capables de composer et de mettre à jour le portefeuille le plus affuté pour la situation actualisée des marchés, voire de l'environnement fondamental avec les calendriers de news, des indicateurs de sentiments issus des réseaux sociaux, etc.

Peut-être que cela peut apparaître comme de la science fiction, et pourtant, ces outils commencent à exister, c'est même la tendance forte dans le monde de la FinTech. Le plus passionnant et encore devant nous :)

Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité